Les Humanitaires du Prix Aurora 2018

Le Prix Aurora for Awakening Humanity récompense trois humanitaires pour leur engagement désintéressé à combattre la violence sexuelle en Inde, à défendre les droits des Rohingyas au Myanmar et à protéger les migrants d'Amérique centrale au Mexique

24 AVRIL 2018 - EREVAN - Aujourd'hui, le Comité de sélection du Prix Aurora for Awakening Humanity a annoncé que trois humanitaires pourraient être les récipiendaires potentiels du Prix 2018. Chaque candidat a été choisi pour son courage exceptionnel, son impact profond et son engagement indéfectible à préserver la vie humaine et à faire avancer les causes humanitaires face à l'adversité. Le Prix Aurora, accordé par l'Initiative Humanitaire Aurora au nom des survivants du génocide arménien et en remerciement envers leurs sauveurs, a nominé :

Mr. Kyaw Hla Aung, avocat et dirigeant rohingya, Myanmar. Ce musulman rohingya qui, malgré 12 années d’emprisonnement pour avoir manifesté pacifiquement contre les discriminations et les violences chroniques, utilise son expertise juridique pour lutter en faveur de l'égalité, de l'amélioration de l'éducation et la promotion des droits de l’homme et les droits de sa communauté. Il a nominé des organisations internationales qui apportent une aide médicale et une assistance aux réfugiés au Myanmar.

Frère Héctor Tomás González Castillo. Fondateur de La 72, Mexique - ce religieux franciscain propose un abri, de la nourriture, de l'eau, des conseils et une assistance juridique à plus de 50 000 migrants centraméricains qui transitent par le Mexique. Il s’adresse à ceux qui subissent des agressions traumatiques, des tentatives d'enlèvement, à ceux qui sont chassés de leur propre pays. Il a nominé des organisations qui travaillent pour promouvoir les droits de l'homme, qui aident les personnes vivant avec le VIH / SIDA et qui fournissent une éducation culturelle aux Mayas du Mexique.

Mme Sunitha Krishnan, co-fondatrice de Prajwala, Inde – cette survivante d’un viol collectif s'est muée en défenseuse des droits des femmes, faisant de son traumatisme une motivation pour sauver, réhabiliter et réinsérer les victimes du trafic sexuel et de la prostitution forcée dans la société. L’impact positif de cette organisation a changé la vie de plus de 17 800 femmes et enfants. Elle a nominé des organisations qui luttent contre les inégalités entre les sexes, les violences sexuelles et la traite dans toute l'Inde.

Les trois humanitaires seront honorés au cours de la troisième cérémonie annuelle du Prix Aurora à Erevan, en Arménie, qui se tiendra le 9 juin 2018. Parmi les trois nominés un(e) lauréat(e) du Prix Aurora 2018 sera désigné(e) au cours de la cérémonie qui se déroulera le 10 juin 2018. Le (ou la) lauréat(e) recevra une subvention de 100 000 dollars, ainsi qu'un Prix      d’un million de dollars, ce qui lui donnera la capacité unique de poursuivre le cycle de dons en soutenant les organisations qui ont inspiré leur travail.

Chaque humanitaire a été invitée à désigner jusqu'à trois organisations qui recevront le Prix d'un million de dollars. M. Kyaw Hla Aung a nominé Médecins Sans Frontières (MSF) International, la Malaysian Medical Relief Society et la Commission internationale catholique des migrations (International Catholic Migration Commission - ICMC). Le frère Héctor Tomás González Castillo a nominé El Oasis San Juan de Dios et La Escuela de Agricultura Ecológica U Yits Ka'an. Mme Sunitha Krishnan a nominé Prajwala, Stop à la traite et à l'oppression des enfants et des femmes (Stop Trafficking & Oppression of Children & Women - STOP), et Sanlaap India.

Co-présidé par l’acteur oscarisé et humanitaire George Clooney, le Comité de sélection comprend les Prix Nobel Oscar Arias, Shirin Ebadi et Leymah Gbowee. Mais aussi l'ancienne présidente de l'Irlande, Mary Robinson; la militante des droits de l'homme Hina Jilani; l'ancien ministre des Affaires étrangères de l'Australie et président émérite de l'International Crisis Group Gareth Evans; l'ancien président du Mexique, Ernesto Zedillo; le directeur de l'Institut d'innovation en santé mondiale à l'Imperial College de Londres, Lord Ara Darzi; Bernard Kouchner, fondateur de Médecins sans Frontières; et l’ancienne ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies, Samantha Power. Le Comité a retenu les trois finalistes parmi 750 finalistes sur 509 candidatures uniques déposées en 12 langues depuis 115 pays.

"Ce sont des humanitaires qui sacrifient tellement sur les premières lignes des crises humanitaires les plus désespérées d'aujourd'hui", a dit Vartan Gregorian, membre du Comité de sélection, président de la Carnegie Corporation de New York et co-fondateur de l'Initiative Humanitaire Aurora, au nom du Comité de sélection.

"Bien qu'ils proviennent de contextes et de lieux très différents, ces humanitaires d'Aurora illustrent une capacité universelle à protéger les plus vulnérables. Les Arméniens qui ont souffert d’un génocide il y a cent ans ont bénéficié de l'expression ultime de cette capacité universelle. L'objectif d'Aurora est de reconnaître cette expression, de féliciter ces preneurs de risques et d'honorer leurs engagements, afin que, tout en rendant hommage à leurs parcours, nous poursuivons le cycle de gratitude et de générosité. "

Le Prix Aurora 2017 a été décerné au Docteur Tom Catena, un missionnaire catholique américain, seul chirurgien dans les monts Nuba ravagés par la guerre au Sud-Soudan où l'aide humanitaire est limitée. "Le docteur Tom "comme il est connu localement, est mobilisé 24 heures par jour, sept jours par semaine à l'hôpital catholique Mother of Mercy, un dispensaire de 500 lits qui dessert une communauté de plus de 750 000 personnes. Chaque jour, le Dr Tom traite les patients atteints de blessures causées par les bombardements, souffrant du paludisme, de la malnutrition, de la lèpre et bien d’autres maux.

«Je suis éternellement reconnaissant envers le Prix Aurora pour sa reconnaissance de nos efforts et pour avoir fourni aux lauréats les ressources dont ils ont tant besoin pour faire avancer notre travail sur le terrain», a déclaré le Dr Tom. "Peut-être le plus important est que le Prix aide également à attirer l'attention internationale sur les problèmes que beaucoup voient chaque jour qui ne sont pas rapportés. Grâce au Prix, nous sommes en mesure d'expliquer la situation à Nuba, et j'attends avec impatience que le Prix puisse mettre en lumière les problèmes significatifs auxquels sont confrontés les humanitaires de cette année dans le monde. "

Marguerite Barankitse de Maison Shalom et de l'hôpital REMA au Burundi a été lauréate du premier Prix Aurora en 2016. Mme Barankitse a passé les 20 dernières années à fournir un asile aux orphelins et aux réfugiés ayant fui la violence et les persécutions pendant la guerre civile. Depuis qu'elle est lauréate, elle a soutenu 11 initiatives dans cinq pays, faisant progresser l'éducation des réfugiés burundais, émancipant les femmes, les filles et les victimes d'agressions sexuelles, réhabilitant les réfugiés et les victimes de la traite des êtres humains.

Le (ou la) lauréat (e) du Prix Aurora 2018 sera désigné(e) au terme d’un week-end d'événements qui comprend les Dialogues Aurora annuels. Les Dialogues sont un forum international dans lequel des représentants du monde humanitaire et les décideurs du milieu des affaires se réuniront pour discuter des moyens par lesquels la communauté internationale peut inciter à prendre des mesures significatives pour résoudre certains des problèmes les plus urgents du monde. Les Dialogues de cette année comprendront des discussions avec les trois Humanitaires qui partageront leur passion et leurs histoires personnelles.

 

French
Image: 
Subtitle: 
Le Prix Aurora for Awakening Humanity récompense trois humanitaires pour leur engagement désintéressé à combattre la violence sexuelle en Inde, à défendre les droits des Rohingyas au Myanmar et à protéger les migrants d'Amérique centrale au Mexique
Display type: 
Big
Weight: 
20 500
Summary Position: 
2 600