Localiser l'impact

French
Intro: 
La session sur la localisation de l’impact des Dialogues Aurora 2019, à laquelle ont assisté d’éminents humanitaires et philanthropes, a porté sur l’approche unique d’Aurora pour localiser l’impact, la manière à laquelle elle s’intègre dans l’architecture humanitaire globale, mais aussi les jalons atteints depuis la création d’Aurora et le chemin à parcourir. Tous les projets d'Aurora reposent sur la localisation, ils exploitent les connaissances, l'expertise et les ressources des acteurs locaux et leur permettent de susciter un changement social durable. L'événement a eu lieu le 19 octobre 2019 sur la place de la Liberté à Erevan, en Arménie.
Weight: 
790 000
Story elements: 
Text: 
La session sur la localisation de l’impact des Dialogues Aurora 2019, à laquelle ont assisté d’éminents humanitaires et philanthropes, a porté sur l’approche unique d’Aurora pour localiser l’impact, la manière à laquelle elle s’intègre dans l’architecture humanitaire globale, mais aussi les jalons atteints depuis la création d’Aurora et le chemin à parcourir. Tous les projets d'Aurora reposent sur la localisation, ils exploitent les connaissances, l'expertise et les ressources des acteurs locaux et leur permettent de susciter un changement social durable. L'événement a eu lieu le 19 octobre 2019 sur la place de la Liberté à Erevan, en Arménie.
Text: 

Andrei Sharonov, président de l'École de gestion de Moscou SKOLKOVO, a inauguré l'événement en tant que modérateur et est allé droit au but: «Nous sommes ici pour regarder quatre ans en arrière et discuter de ce que cette initiative signifie pour tout le monde et ce que cela signifie pour les Lauréats. »

Avant que les lauréats d’Aurora ne montent sur scène, les cofondateurs de l'Initiative Humanitaire Aurora avaient quelques mots à dire. Noubar Afeyan a rappelé dans quel contexte Aurora a été créé, pourquoi ont-ils décidé de fonder l'Initiative et en quoi consistait le Prix.

«Nous avons pensé plutôt que de retourner en arrière - nous avons fait un peu tout cela – et de retrouver les descendants des personnes qui nous ont aidés [pendant le génocide arménien] et les remercier, ce que nous devrions faire à la place est d'être animés par le même esprit. Etre en phase avec les mêmes âmes qui ont secouru les Arméniens il y a cent ans, parce que nous croyons qu'ils sont tous vivants. Ils sont tous vivants en différentes personnes. Ils sont tous vivants dans nos lauréats. »

Ruben Vardanyan, l'un des trois co-fondateurs de l'Initiative Humanitaire Aurora, a poursuivi la discussion en donnant un exemple de l'impact réel des projets d'Aurora. Ce qu’il a vu au Rwanda, où il assistait aux événements du 25e anniversaire de Maison Shalom, était plus que touchant.

«J'ai vu ces enfants et j'ai vu qu'ils avaient maintenant la chance de continuer à étudier et de pouvoir obtenir leur diplôme universitaire. C’est alors que vous vous rendez compte que c'est exactement ce que vous voulez voir. Ces enfants ont eu une deuxième chance, celle d'avoir une bonne vie avec une bonne éducation. Et nous espérons que nous obtiendrons vraiment quelque chose de différent pour leur avenir», a dit Ruben Vardanyan.

Les trois lauréats d’Aurora ont à leur tour raconté chacun leur histoire – à la fois très différentes partageant bien des points communs. Marguerite Barankitse, fondatrice de Maison Shalom et lauréate Aurora 2016, a parlé d'espoir et de changements radicaux: «Il n'y avait aucun espoir dans le camp de réfugiés. Et soudain, quelqu'un vous donne de l'espoir. C'est incroyable. Aurora a radicalement changé le camp. Le camp de réfugiés est devenu un paradis d'espoir grâce à Aurora. »

Avocat et dirigeant rohingya, le lauréat du Prix Aurora 2018, Kyaw Hla Aung a communiqué le sentiment de mutation qui est le sien lorsque l’on passe d’un statut de criminel aux yeux des autorités à celui de militant respecté et de renom. Le fait d'être choisi comme lauréat d'Aurora lui a donné l'occasion de rendre le sort des Rohingyas plus visible auprès de l’opinion internationale.

Tom Catena, directeur de l'hôpital Mother of Mercy à Nuba, président de l'Initiative Humanitaire Aurora et lauréat du Prix Aurora 2017, a souligné l'impact local d'Aurora dans les Monts Nuba au Soudan. Le soutien est venu quand ils en avaient le plus besoin car l'hôpital était presque fermé en raison de graves problèmes financiers. Le Prix obtenu a été un sujet de fierté pour la population des Monts Nuba.

«Cela nous a été d'une grande aide. [Mais même] le plus important a été la publicité qu'Aurora a faite à moi et aux gens de Nuba; des personnes persécutées depuis des milliers d'années. Si vous avez vu à quel point ils étaient fiers que leurs problèmes et leur lutte aient été braqués sous les projecteurs de la scène internationale. C'était quelque chose à voir », a déclaré Tom Catena.

Dato ’Dr Ahmad Faizal Mohd. Perdaus, président de MERCY Malaysia, représentait l'une des trois organisations désignées par Kyaw Hla Aung pour partager la subvention d’un million de dollars qu'il avait reçue en tant que lauréat du Prix Aurora: «Cela nous a aidés à poursuivre notre programme médical et de santé dans l'État de Rakhine au Myanmar, offrir des services essentiels aux gens là-bas. Nous avons joué un rôle majeur, car de nombreuses grandes organisations non gouvernementales basées en Occident n'étaient pas autorisées par les autorités à travailler dans le Rakhine. Nous travaillons toujours sur le terrain et nous avons jusqu'à présent un meilleur accès dans l'État de Rakhine pour fournir des soins de santé. »

Sarah et Martin Rubino, participants au programme de bourses Aurora, font du bénévolat à l'hôpital Sainte-Thérèse de Nzara, au Soudan du Sud depuis plus d'un an. Selon eux, le programme de bourses Aurora leur a donné l'occasion d'être plus que des gens ordinaires; cela leur a donné l'occasion d'aider, de sauver et de changer la vie des autres.

« Je suis une infirmière-sage-femme. <…> Mon travail principal consiste à aider à garder les nouveaux nés en vie. Beaucoup de bébés  naissent prématurément  entre la 28e et la 32e semaine à cause de mères infectées ou atteinte du paludisme. Si vous êtes né avant le terme, vous n’avez vraiment pas beaucoup de chance de survivre. Mais nous avons réussi à faire survivre certains bébés. C'est un impact mineur mais des vies minuscules ont été sauvées grâce à cela », a dit Sarah Rubino.

À la fin de la discussion, Vartan Gregorian, président de la Carnegie Corporation de New York et co-fondateur de l'Initiative Humanitaire Aurora, a réfléchi au sens de la vie et à la raison de l'existence pour conclure: «Nous devenons tellement anormaux, tellement hors norme qu’il nous faut trouver des héros pour donner un sens à nos vies. Plus que jamais, nous avons besoin de l'exemple des héros. Et vous l'avez déjà vu dans notre choix de personnes. Ce sont des héros réticents; ils n'ont jamais su qu'ils étaient des héros. Chaque Prix Aurora investit dans des personnes qui sont des modèles. Ils peuvent être controversés, mais ils représentent ce qu’il y a de meilleur. »

Vous pouvez regarder la vidéo complète avec la conversation ci-dessous (en anglais).

 

Subtitle: 
«Nous devenons tellement anormaux, si éloignés que nous devons trouver des héros pour donner un sens à nos vies.»
Header image: