Conversation avec le lauréat du Prix Aurora 2019

French
Intro: 
Le quatrième lauréat annuel Aurora for Awakening Humanity a été décerné à Mirza Dinnayi, cofondateur et directeur de Luftbrücke Irak (Pont Aérien Irak), la veille. Intervenant à l'Université d'État d'Erevan le 21 octobre 2019, l'intrépide militant yézidi a parlé à l’assistance de ses doutes et de ses réalisations, des génocides modernes et de l'importance de donner à nos enfants des outils pour une coexistence pacifique.
Weight: 
760 000
Story elements: 
Text: 
Le quatrième lauréat annuel Aurora for Awakening Humanity a été décerné à Mirza Dinnayi, cofondateur et directeur de Luftbrücke Irak (Pont Aérien Irak), la veille. Intervenant à l'Université d'État d'Erevan le 21 octobre 2019, l'intrépide militant yézidi a parlé à l’assistance de ses doutes et de ses réalisations, des génocides modernes et de l'importance de donner à nos enfants des outils pour une coexistence pacifique.
Text: 

Poussé par sa passion de sauver des vies, Mirza Dinnayi a trouvé un moyen de surmonter de nombreux obstacles bureaucratiques et logistiques afin de venir en aide aux membres les plus vulnérables de la communauté yézidie au cours de nombreux conflits en Syrie et en Irak. Néanmoins, il évite de mettre à son crédit son courage allant jusqu’à affirmer au cours de la rencontre : «Ce n'est pas un privilège; nous faisons notre devoir. Et c'est la [chose] la plus importante. »

Chaque année, le Comité de Sélection du Prix Aurora présente plusieurs Humanitaires Aurora pour leur travail exceptionnel. En 2019, outre Mirza Dinnayi, le Comité a désigné  Zannah Bukar Mustapha du Nigéria et Huda Al-Sarari du Yémen. Le lauréat a félicité ses collègues, soulignant qu’il ne pouvait y avoir de concurrence entre eux car ils font tous le même travail. "J'ai dit sur scène [pendant la cérémonie] du fond du cœur et ému, que mes deux collègues méritent le même titre que moi, et même plus", a-t-il déclaré.

La rencontre à l'Université d'État d'Erevan a réuni M. Mustapha et Mme Al-Sarari, ainsi que le président d'Aurora, le Dr Tom Catena, la lauréate du Prix Aurora 2016, Marguerite Barankitse et bien d'autres. Parlant de son expérience de négociateur avec Boko Haram, Zanna Bukar Mustapha a encouragé tout le monde à approfondir ce qui nous sépare et nous unit: «Nous devons comprendre notre diversité. Nous devons connaître notre diversité. Et quand il y a un conflit, il devrait y avoir une analyse de conflit pour déterminer les problèmes. »

En tant que lauréat du Prix Aurora 2019, Mirza Dinnayi reçoit une subvention d’1 000 000 dollars pour poursuivre le cycle de dons en soutenant des organisations qui ont inspiré son travail. Il a choisi de faire don de ces fonds à trois organisations qui fournissent des soins médicaux et de la réadaptation aux victimes de la terreur de Daech: Air Bridge Iraq, SEED Foundation et Shai Fund, et a profité de cette occasion pour expliquer au public les principales activités des fondations sélectionnées et les but dont il espérait parvenir en les soutenant.

«Ce prix a été fondé par les petits-enfants des survivants du génocide arménien. J’ai entendu à plusieurs reprises les cofondateurs de cette organisation dire qu’ils n’aimaient pas se sentir comme des victimes. Ils ont donc essayé de changer quelque chose pour avoir un certain impact dans le monde <…> à mes yeux, en tant que survivant du génocide des Yézidis au 21e siècle, ils apportent ce message d'humanité et diffusent ce message d'humanité à travers les humanitaires, grâce aux lauréats de toutes les années, ainsi qu'aux ambassadeurs du Forum Aurora », a déclaré Mirza Dinnayi. 

«Je demande à chacun de vous de trouver un moment simple dans votre vie et de reconnaître que chacun de vous a un sens dans ce monde. Chacun d'entre vous. Nous faisons partie d'un écosystème et chacun de nous, avons des raisons [d'exister], et nous devons protéger ces raisons, protéger le monde. C'est l'âme, l'esprit du Prix Aurora. Nous sommes tous des êtres humains, rien d'autre <…> Seule la coexistence peut sauver le monde. »

Vous pouvez regarder la vidéo complète avec la conversation ci-dessous (en anglais).

 

Subtitle: 
«Ce n'est pas un privilège; nous faisons notre devoir »
Header image: